Zoom sur le métier de technicien qualité dans le secteur de la plasturgie

Malgré l’apparition régulière de nouveaux métiers de la plasturgie, une bonne partie des fonctions traditionnelles qui s’y attachent sont encore préservées. C’est le cas notamment de celle de technicien de qualité. Cette dernière est en effet incontournable au vu de son importance pour s’assurer de la conformité des articles plastiques produits aux cahiers de charge qui y sont attachés. Voici l’essentiel à connaître en ce qui concerne ce poste.

Le technicien qualité en général

Il s’agit de l’un des métiers qu’on découvre le plus dans les offres d’emploi relatives à la plasturgie. En effet, toute entreprise de production ne peut pas atteindre ses objectifs de croissance sans que ses produits répondent aux normes et aux lois qui s’appliquent dans son domaine d’activité. Il lui faudra ainsi un professionnel dont le rôle consistera à contrôler s’il y a conformité de ces produits aux normes et législations en vigueur.

Le champ de compétences du technicien qualité n’est cependant pas limité à cette mission de contrôle. Il intervient aussi en amont du processus de fabrication pour s’assurer, dès le début, de la soumission aux règlementations.

Quel que soit son secteur d’activité, le technicien qualité se distingue par son rigueur. Ce n’est seulement pas la qualité qu’il doit avoir. Il y a également son esprit d’analyse, sa capacité à rédiger des comptes-rendus relatifs à ses interventions et sa maîtrise des techniques des outils et des logiciels CFAO. Et surtout, il doit avoir une connaissance avancée de son secteur d’activité.

Le technicien qualité dans la plasturgie

Qu’est ce que la plasturgie pour les techniciens ? Le technicien de qualité est amené à intervenir, comme tous ses semblables des autres secteurs, dès la conception jusqu’à la fin de la production d’un produit sous l’autorité d’un ingénieur. Il s’assure ainsi :

– Que le produit en 3D mis au point par l’équipe de conception correspond à ce qui a été prévu dans le cahier de charges.
– À ce que le cycle de fabrication se déroule parfaitement.
– Éventuellement du pilotage et de l’animation d’une ou plusieurs unités de production pour garantir que tout se terminent à temps et qu’il y ait atteinte de qualité exigée dans le cahier des charges.

L’opération de vérification ne concerne seulement pas la production en soi, mais également les moyens qui y sont alloués. Nombreuses sont en effet les entreprises de plasturgie qui choisissent de confier à leur technicien qualité le contrôle du fonctionnement de leurs équipements et de leur respect des normes en vigueur. Mais s’il y a une mission dans lequel ce professionnel ne doit pas faillir, c’est celle consistant à contrôler la qualité des produits après la production.

Comment devenir technicien qualité dans le secteur de la plasturgie ?

En général, un poste de technicien qualité proposé sur des sites spécialisés dans les offres d’emploi de ce secteur comme www.emploi-plasturgie.org est accordé à une personne y ayant déjà travaillé. Le meilleur moyen d’y accéder est donc de commencer par un métier de technicien de base, comme celui de régleur par exemple.

Il s’agit d’un métier auquel peut prétendre tout jeune ayant un CAP plasturgie ; plastiques chaudronnés ; composites. À partir du Bac pro plastiques et composites et quelques années d’expériences concluantes, il est possible d’évoluer vers un premier poste à responsabilité, celui d’animateur d’îlot

À partir du BTS europlastics, composites à référentiel commun européen ; conception outillage ; options optimisation de la production et pilotage, on peut prétendre à la fonction de technicien de qualité ou, du moins, de production. A noter que la rémunération relative au métier de technicien de qualité dépasse facilement les 1900 euros par mois.